AS EXCELSIOR : site officiel du club de foot de saint joseph - footeo

Les Tangos pensent au titre

6 juillet 2010 - 20:11

D1P - Pas de Tampon ni de Saint-Pierre, de Saint-Louis ou de Saint-Joseph champion de la phase aller. C’est le Nord avec l’US Sainte-Marienne qui s’invite au terme d’une première partie de saison qui n’a jamais été aussi serrée et disputée.

Des Tangos bridés AS EXCELSIOR - S’ils ne s’étaient pas piteusement inclinés à la surprise générale ce week-end sur la pelouse de la Petite-Ile (3-1), les Saint-Joséphois seraient actuellement co-leaders du championnat avec les Sainte-Mariens. Leur première partie de championnat est tout de même à créditer d’une très bonne note. Troisièmes à trois longueurs de l’USSM, les Tangos sont dans le bon tempo pour décrocher enfin un titre après lequel ils courent depuis 1974. Farès Bousdira : “J’avais dit que si nous terminions la phase aller avec trois points de retard sur le leader nous aurions notre mot à dire lors de la phase retour. Cette première moitié de championnat a été satisfaisante même si nous n’avons fait que le minimum. Maintenant il faut se lâcher et montrer beaucoup. J’ambitionne le titre cette année et j’espère bien tenir ma promesse.” Appréciation : Comme toujours beaucoup de sérieux dans le travail mais l’Excelsior peut et doit viser l’excellence. Perspectives : Farès l’a dit, il “tient toujours ses promesses”. Après 13 matches les Tangos sont toujours dans la course au titre et ils seront assurément là dans le sprint final.

 

Sainte-Marie au sommet US SAINTE-MARIE - Ce n’était plus arrivé depuis la disparition du feu CSSD à la fin des années 90. Championne de la phase aller, l’US Sainte-Marienne ramène le Nord en haut de l’affiche. Surprenant ? Absolument si l’on se base sur la jeunesse du club et l’arrivée récente de l’entraîneur Djamal Bendouma. Aucunement lorsqu’on regarde de plus près le travail réalisé, aussi bien administrativement que sportivement, sans omettre la qualité de l’effectif renforcé par les Delnard, Dogbo et Devallet entre autres. Depuis sa défaite contre Saint-Paul (2-1, lors de la quatrième journée, c’était la deuxième après le départ manqué à domicile contre le FCA), on n’arrête plus Sainte-Marie qui reste sur neuf matches sans défaite, mais aussi 716 minutes d’invincibilité. Un beau leader en somme. “On savoure sans pour autant s’emballer, recadre coach Bendouma. Le titre n’a jamais été notre objectif, continuons de garder les pieds sur terre.” Djamal Bendouma : “Je suis très content du groupe qui met beaucoup d’envie dans le travail. Si nous avons réussi à faire un bon parcours, c’est grâce à l’adhésion des joueurs mais aussi des dirigeants à une nouvelle méthode de travail. J’espère que ça va continuer.” Appréciation : Une tonne de félicitations, tout simplement. Perspectives : Avec un effectif aussi riche en qualité qu’en quantité, l’USSM peut convoiter le titre. D’autant que le mental, M’Doihoma et ses partenaires l’ont.

Saint-Leu tel un phoenix AS MARSOUINS - Miraculé de la saison dernière, Saint-Leu revit cette année, lancé d’entrée de jeu par sa victoire sur la pelouse du vice-champion en titre (1-0). De là, tout s’est enchaîné. La méthode Noël Vidot, éprouvée avec le feu CSSD puis la sélection de la Réunion, fait encore des siennes. Il a fallu attendre la 8e journée pour voir la première chute saint-leusienne. A la surprise générale, c’était chez la lanterne rouge rivièroise (2-1). La mauvaise passe durera trois matches, pas plus. La machine se relance contre le champion en titre (victoire 2-1) mais Saint-Leu perd sa place de leader en terminant la phase aller sur deux nuls, à Sainte-Marie puis contre Saint-Louis (0-0 les deux fois). Mais qu’importe, la première partie de saison a dépassé toutes les espérances et avec la confiance accumulée, l’ASM peut être ambitieuse. Noël Vidot : “Personne ne nous attendait à cette place de dauphin, nous ne pouvons qu’être contents même si le nul contre Saint-Louis nous déloge de la première place à la dernière journée des matches aller. Le groupe vit bien, il faut continuer ainsi.” Appréciation : Félicitations pour avoir fait la course en tête lors des douze premières journées. Perspectives : Les Saint-Leusiens ont retrouvé ce mental d’acier qui leur permet de renverser des montagnes. Avec les retours de Bénard et Basquaise, ils risquent bien d’être là jusqu’au bout.

 


C’est dans la tête ! SAINT-PAULOISE FC - Le plus ambitieux de la saison n’a pas convaincu. Par chance, il reste toujours dans la course. S’il peut se vanter d’avoir été le seul à vaincre les deux premiers, Saint-Paul n’est toutefois pas parvenu à battre l’un des trois mastodontes du foot péi. Il a surtout perdu chez le promu saint-louisien et dans le derby de l’Ouest. Le talent y est mais il manque encore la gnac des plus grands. “Il faut arrêter de se gargariser de notre bel effectif, le foot ne se joue pas sur le papier, rappelle coach Dafreville déçu du parcours des siens. Il faut lutter si nous ne voulons pas vivre éternellement avec des regrets.” Christian Dafreville : “J’ai vraiment le sentiment qu’on peut faire plus mais nous ne sommes pas encore assez compétiteurs. Du coup, on n’est pas présent dans les grands rendez-vous.” Appréciation : Des encouragements malgré son inconstance. Perspectives : Saint-Paul n’est qu’à deux points du podium et à cinq du leader mais il faut arrêter de se contenter de peu quand on peut mieux faire.

Champion en difficulté USST - Jamais ces dix dernières années, le Tampon n’avait été autant malmené lors des matches aller. Il bénéficie toutefois de circonstances atténuantes, entre sa participation en Coupe d’Afrique où en plus d’avoir laissé beaucoup d’énergie l’USST a perdu quelques éléments sur blessure (Elcaman, Fontaine, Cundasamy puis Songoro), et des soucis extra-sportifs : défaite contre la Petite-île sur tapis vert (il serait deuxième avec les Marsouins autrement) mais aussi faux départs de Songoro (qui a entraîné une absence de plus de trois semaines) et de la paire Fontaine - Gaël Payet. Ça faisait beaucoup mais le Tampon, malgré la concurrence féroce, n’a pas explosé. Eric Boyer : “Notre objectif est d’être dans les trois voire quatre premiers, nous n’y sommes pas ! Mais vu notre effectif très réduit ajouté aux blessures et la non-éthique de certains clubs qui ont fait miroiter des choses insensées à nos joueurs, on se dit que ça aurait pu être pire. Les joueurs ont réussi à maintenir le navire à flots. Nous avons même retrouvé un petit équilibre, cela démontre qu’il y a un fond de solidité.” Appréciation : Des encouragements pour l’habituel premier de la classe aujourd’hui en difficulté. Perspectives : L’USST reste sur deux succès à l’arrachée mais qui en disent long sur le mental retrouvé des Tamponnais. Eric Boyer et Gilles Henriot récupèrent petit à petit l’ensemble de leurs éléments. Même s’il accuse du retard, il sera difficile de détrôner ce Tampon qui, au grand complet, reste encore inégalable.

C’est du solide SAINT-LOUISIENNE - Pour leur retour en D1P, les Verts ont jusqu’à présent assuré. Après des débuts un peu difficiles (trois nuls et une défaite lors des quatre premières rencontres), ils ont trouvé leur rythme de croisière et, après un petit passage à vide marqué par trois matches sans victoire en championnat et une élimination en Coupe de France à la Possession (1-0), ils ont repris leur marche vers l’avant. Jean-Pierre Bade : “Au niveau comptable nous sommes dans le positif dans cette première partie de saison. Nous sommes en bonne voie pour nous maintenir, ce qui est l’objectif numéro un cette année. Pour notre retour en D1P nous avons pu voir que nous sommes capables de rivaliser avec les meilleurs. Reste maintenant à assurer définitivement le maintien avant de viser peut-être plus haut et commencer aussi à préparer la saison prochaine.” Appréciation : Beaucoup de sérieux dans le travail et peut viser plus haut. Perspectives : Avec de vieux briscards pour tenir la baraque derrière et Jean-Pierre Bade en fin technicien pour motiver les troupes, la Saint-Louisienne se prépare une fin de saison sereine.

Saint-Denis n’est pas mort SAINT-DENIS FC - Second l’espace d’une soirée, au pied du podium il y a encore deux journées, le SDFC a surpris tout son monde cette saison. Surtout que beaucoup la voyaient mal embarquée après l’inattendu départ de son entraîneur Thierry Robert pour la Gauloise. Mais Jacques Adeler, l’adjoint devenu numéro un, n’a pas changé d’un iota la ligne de conduite de son ancien compère. Les Dionysiens ont continué leur progression, enchaînant quatre succès de rang, avant de tomber avec les honneurs chez le champion et contre le leader. Jacques Adeler : “Nous avons franchi un palier mais il nous manque encore cette concentration qu’ont les équipes du haut niveau régional. Il faut continuer à travailler.” Appréciation : Un beau tableau d’honneur. Perspectives : Les deux dernières journées (défaites 1-0 au Tampon et 1-0 à Sainte-Marie) démontrent que le SDFC est à sa place. Juste derrière les favoris et les outsiders, pas plus.

Saint-Pierre dans ses travers SAINT-PIERROISE - Comme toujours la Saint-Pierroise a beaucoup fait parler d’elle. Entraîneur mis à l’écart, recrue jamais qualifiée, joueurs arrivés mais repartis aussitôt, rumeurs, problèmes internes, difficultés financières, deux attaquants partis en cours de saison... la JSSP a connu en six mois plus de méandres qu’un autre club en cinq ans. Et les résultats dans tout ça ? Des débuts très intéressants avant de plonger, la faute à une attaque absente et muette (un seul but marqué lors des six derniers matches). La victoire historique au Tampon n’a pas été suivie d’effets, les Cigognes enchaînant par un nul et deux défaites en championnat, et une élimination en Coupe de France face à la lanterne rouge rivièroise. Une hémorragie à stopper sous peine de connaître une énième crise... Patrick Bonhomme : “Cette première phase me laisse un sentiment de gâchis car j’ai l’impression qu’on pouvait faire beaucoup mieux. Mais il faut arrêter de se plaindre, le championnat n’est encore joué pour personne et tout peut aller très vite, dans un sens comme dans l’autre. Ce qui est sûr c’est que nous ne sommes pas à notre place. Malgré tout les gars s’accrochent, il faut maintenant que la machine reparte et aussi qu’on retrouve un attaquant.” Appréciation : Beaucoup de qualités gâchées par un élève trop dissipé. Perspectives : Si la Saint-Pierroise parvient à recruter un attaquant et à retrouver le chemin des filets, elle peut espérer remonter au classement. Mais il faut faire vite sous peine d’avoir une fin de saison très longue voire délicate, car la zone de relégation n’est pas loin non plus.

Du retard à l’allumage JEANNE D’ARC - Chaque saison, c’est la même chanson. Les Mauves peinent au départ et cette fois, le duo d’entraîneurs n’a pas survécu. Assurant l’intérim après son éviction et celle de Pascal Buteau, Marc Eschbach, épaulé par Yoland Armougom, est finalement resté en place grâce au retour des bons résultats. Les cadres ayant retrouvé leur niveau, les Portois enchaînent. Saint-Paul, la Gauloise et Saint-Pierre ont chuté. Les Mauves se sont éloignés de la zone rouge et peuvent être ambitieux. Marc Eschbach : “Après la grosse frustration du début de saison due à une incroyable malchance, -car hormis Sainte-Marie on ne méritait de perdre aucun match-, nous restons sur trois victoires avec la manière. A nous de bien attaquer la reprise contre l’Excelsior et Sainte-Marie si nous voulons aspirer à quelque chose d’intéressant dans ce championnat.” Appréciation : Passable malgré une bonne fin de parcours. Perspectives : Si l’attaquant malgache en provenance des Seychelles Asman est aussi bon que les Portois le prétendent, la Jeanne d’Arc terminera fort la saison. Peut-être même sur le podium, son objectif à la base.

Dans le coup AJ PETITE-ILE - On promettait l’enfer à la Petite-Ile qui, pour sa première année en D1P, doit survivre à une saison où quatre équipes seront reléguées en fin de saison. A la mi-championnat, l’AJP n’est pourtant pas relégable, 10e avec deux points d’avance sur le FC Avirons. S’ils ont profité d’un succès sur tapis vert face à la Tamponnaise pour ouvrir leur compteur de victoires, les Petite-Ilois ont ensuite gagné face à la Jeanne d’Arc, la Rivière Sport et l’Excelsior sans l’aide de personne. Depuis qu’ils ont retrouvé leur stade Régional, ils ont aussi décroché deux succès prometteurs. Frédéric Malet : “Je suis satisfait, l’équipe commence à comprendre les rouages de la D1P. Maintenant il faut continuer de progresser, répéter les performances. 10e après la phase aller, quand on est promu, c’est un exploit mais rien n’est encore fait.” Appréciation : Pour une première c’est très bien. Poursuivre les efforts. Perspectives : A la moitié du chemin, les Petite-Ilois ont accompli leur mission. Après une entame un peu délicate ils semblent avoir trouvé leur rythme dans cette D1P mais ils devront se battre jusqu’au bout pour se maintenir.

Attention danger FC AVIRONS - Les Avironnais font triste mine car ils terminent cette phase aller en position de relégables. Depuis le début de la saison, le club entraîné par Fabien Schneider n’a jamais réussi à enchaîner les performances, comptabilisant seulement trois victoires depuis le début de la saison. Fabien Schneider : “Nous n’avons pas trop mal débuté mais nous avons terminé tout à fait médiocrement. Cette place de relégable sonne donc comme un avertissement, en espérant que cela soit sans frais. Avec quatre descentes à la fin de la saison nous savions que nous serions à portée de fusil.” Appréciation : Ne se sent pas toujours concerné pas les cours. Doit réagir ! Perspectives : Pépères, les Avironnais semblent parfois avoir du mal à se sortir les tripes. Si cet effectif jeune ne se prend pas en main et ne parvient pas à forcer cette tranquillité, il risque de terminer la saison dans la peur de la relégation.

Ravine à malheur CAPRICORNE - Les Ravinois n’ont réussi à décrocher leur premier succès que lors de la 10e journée. Heureusement pour eux, ils ont aussi engrangé une seconde victoire contre la Gauloise sur tapis vert, ce qui leur évite d’être encore plus en difficulté dans ce championnat. La Capricorne a aussi connu des remous en interne puisque l’entraîneur Jean-Marc Payet est parti tandis que le DEF du club, Jacques Robert, est en arrêt maladie à cause de son genou. Petit signe encourageant tout de même, le club reste sur trois matches sans défaite. Léon : “Il reste encore 13 matches et nous sommes 12e, il y a donc encore de l’espoir. Nous allons affronter des adversaires directs pour le maintien et il ne faudra pas louper ces rendez-vous.” Appréciation : L’élève a des moyens limités mais tente de s’accrocher malgré tout. Perspectives : Si les Ravinois n’ont pas de grands joueurs ils savent aussi se montrer solides. Et puis ils sont habitués à jouer leur survie en D1P, une expérience qui compte quand on joue sa peau.

La Rivière coule RIVIÈRE SPORT - Après une saison 2009 exceptionnelle qu’ils avaient conclue à la 4e place, les Rivièrois voulaient confirmer. Avec six défaites consécutives en championnat ils se sont rapidement rendu compte que cette année serait autrement plus difficile. Ses meilleurs joueurs de la saison dernière sont partis et n’ont pas été remplacés. Isolé au club David Valincourt, l’entraîneur du miracle, a été contraint de faire ses valises. Sans argent, sans recrue et après avoir changé d’entraîneur, le club courait à la catastrophe. Mais la victoire glanée 2-0 ce week-end contre la Gauloise laisse encore quelques espoirs. Patrick Payet (président) : “Avec tous les pépins accumulés depuis des semaines on ne pouvait pas s’attendre à des miracles. On commence malgré tout à trouver une équipe sur le terrain. On fait avec les moyens du bord mais nous nous battrons jusqu’au bout. Je suis confiant, sans oublier que nous sommes encore en course en Coupe de France.” Appréciation : De grosses difficultés mais n’abdique pas. Perspectives : La Rivière Sport a toujours eu un état d’esprit de solidarité qu’elle a perdu lors de la première partie de saison. Si elle parvient à le retrouver, elle peut soulever des montagnes.

Ça sent le roussi SS GAULOISE - La victoire 2-0 en ouverture était l’arbre qui cachait la forêt. Le départ d’Eddie Tanjon a fait plus de mal que prévu au groupe panonnais. Gérard Fontenay, appelé à prendre la succession, a bien essayé de s’accrocher aux branches mais il a fini par tomber à son tour. Remplacé par Thierry Robert, de retour au bercail, le DEF s’en est allé quelques semaines plus tard. L’ex-pro du Stade Rennais a amené son savoir-faire basé sur le jeu et la rigueur. Mais trop limité dans tous les domaines, de la technique au physique, la Gauloise malgré un sursaut d’orgueil face aux Avirons (3-1) s’est enfoncée au classement. Encore plus en perdant un autre match sur tapis vert. Thierry Robert : “Les manques sont nombreux mais nous allons travailler d’arrache-pied pour essayer d’être du niveau de la D1P. Il faut y croire, être plus professionnels dans toutes nos entreprises. Le foot peut changer d’un moment à l’autre, à partir du moment où on travaille bien.” Appréciation : Beaucoup trop turbulent, l’élève panonnais se retrouve logiquement bon dernier de la classe. Il mérite bien son blâme. Perspectives : Malgré seulement trois points de retard sur le premier relégable à la même époque l’an dernier, Trois-Bassins n’est pas parvenu à se sauver. Même le retour d’Abdel Benayad pourrait ne pas suffire Textes Pierre-Arnaud Bard et Mickaël Payet

Commentaires

Les tangos vient de remporter le trophée 10 membres 12 mois
Kafrine Do Myèl est devenu membre 12 mois
[Sujet supprimé] 1 an
Sky Wamss est devenu membre plus de 2 ans
Sky Wamss a commenté U13 plus de 2 ans
Gaelle Goron est devenu membre plus de 4 ans
bonjour du pas de calais (62) et bonjour du pas de calais (62) plus de 6 ans
AS SAINT-LOUISIENNE - AS EXCELSIOR : 1 - 1 et 2 autres plus de 6 ans
STE LOUISIENNE / SENIORS - DE LA REUNION et 2 autres : résumés des matchs plus de 6 ans
STE LOUISIENNE / SENIORS - DE LA REUNION et 6 plus de 6 ans
U6 et 8 autres plus de 6 ans
bonnes fêtes plus de 6 ans
DIVISION 1P et 2 autres plus de 7 ans
le bonjour du morbihan plus de 7 ans
COUPE DE FRANCE: FC AVIRONS - USST : 0-2 et 2 autres plus de 7 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Joueur
  • 7 Supporters

Aucun sondage