RETOUR GAGNANT POUR GANGATE

30 juin 2010 - 17:10

Après six mois de suspensions gangate s'offre le plus beau but de la saison.........

D’une magnifique bicyclette, Djamil Gangate a scellé la victoire contre les Avirons (2-0) qui permet aux Saint-Joséphois de rejoindre les Marsouins et la Sainte-Marienne dans le fauteuil de leader. Pour un retour à la compétition, le milieu défensif ne pouvait rêver mieux. Depuis le 12 décembre 2009 et cette cuisante défaite saint-joséphoise contre Angers en Coupe de France, Djamil Gangate avait été privé de sa plus grande passion. La faute à une malheureuse glissade dans la gadoue angevine transformée en bousculade sur l’arbitre central. Exclu, le milieu des Tangos a eu beau se défendre devant les instances fédérales. Il a dû attendre six mois avant de renouer avec la compétition.

Djamil, il n’y avait pas plus heureux que vous dimanche à Raphaël-Babet…

Djamil Gangate : “Tout à fait, ça m’a fait le plus grand bien de retrouver le doux parfum de la D1P, l’ambiance des vestiaires, de se remettre dans le bain comme on dit. En plus, ça s’est terminé par une victoire à domicile qui nous permet de recoller en tête du classement. C’est un week-end très positif.

En plus d’un retour gagnant (victoire 2-0), vous marquez un but splendide…

C’est toujours plus facile d’entrer dans une équipe qui fonctionne bien. Il fallait être concentré pour répondre aux attentes de tout un groupe. Je me suis inspiré de ce que Farès (Bousdira) nous demande, à savoir un engagement total. “Ce n’est pas parce qu’on est milieu défensif qu’on ne doit pas attaquer”, nous répète-t-il sans cesse. Je suis allé dans la surface adverse, sans calculer. Je ne sais plus si avant le but, j’avais eu l’occasion de toucher le ballon. Je ne me suis pas posé de questions sur le centre d’Olivier (Virapin). Et il y a eu ce coup de folie.

Une bicyclette que vous travaillez à chaque entraînement…

C’est ça, à chacun des spécifiques attaquants (rires)… Auxquels je ne participe quasiment jamais ! Non mais il fallait entrer de suite dans le vif du sujet, jouer sans frein à main. J’ai tellement rongé mon frein pendant des mois, ce n’était pas le moment de jouer sur la pointe des pieds ! C’était un joli but, ça fait plaisir mais je ne vais pas rester là-dessus pendant six mois !

Comment avez-vous vécu ces six derniers mois sans match ?

J’ai appris à mieux me connaître, tout en renforçant ma capacité à résister aux déceptions. Heureusement que je suis parvenu à garder une fraîcheur, un enthousiasme par le contact avec mes coéquipiers qui m’ont bien soutenu. C’était une période assez longue, mais c’est fini maintenant, heureusement.

Pourquoi n’êtes-vous pas parvenu en appel à diminuer cette sanction si sévère ?

En fait, après l’appel, il y a une demande de remise de peine vers la fin de la suspension que nous avons sollicitée. En vain, depuis le départ, il avait trop peu d’espoir pour que les arguments soient pris en compte même s’il y avait une bonne défense. C’est regrettable car cette sanction était très chère payée. Il y avait un gros sentiment d’injustice que nous avons dû accepter, ne pouvant pas aller contre cette grosse machine disciplinaire de la 3F. C’est du passé à présent.

Retour au football, quels objectifs vous êtes vous fixés ?

Marquer encore quelques buts (rires). Plus sérieusement, prendre avant tout du plaisir après une longue frustration. C’est important pour gagner en niveau de jeu, en régularité, et en forme physique pour non pas tenir 25 minutes comme dimanche, mais tout un match. Le tout dans le but de rendre service à l’équipe.

L’Excelsior a retrouvé le fauteuil de leader à une journée de la fin des matches aller, votre équipe vous surprend-elle ?

C’est une suite logique par rapport à la régularité dans les résultats que nous avons depuis des années. Maintenant, j’espère que le fait d’être en tête va nous donner confiance.

Qu’est-ce qui fait la force des Tangos cette saison ?

Ça bosse sans faire de bruit. Il y a un vrai souffle qui prend forme et qui peut nous amener loin. À nous d’agir comme le martèle Farès (Bousdira), sans tirer des plans sur la comète. Il n’y a pas de raison pour que l’Excelsior ne décroche pas un titre cette saison

Quel regard portez-vous le championnat qui n’a jamais été aussi serré ?

C’est bien. Cela veut dire qu’il y aura du suspense jusqu’au bout. Comme disait Mickaël (Tseng-Thon), n’importe qui peut battre n’importe qui. Il faut donc être toujours à fond. Jouer chaque match comme une épreuve finale ”

Mickaël Payet

Commentaires

Les tangos vient de remporter le trophée 10 membres 10 mois
Kafrine Do Myèl est devenu membre 10 mois
[Sujet supprimé] 1 an
Sky Wamss est devenu membre plus de 2 ans
Sky Wamss a commenté U13 plus de 2 ans
Gaelle Goron est devenu membre plus de 3 ans
bonjour du pas de calais (62) et bonjour du pas de calais (62) plus de 6 ans
AS SAINT-LOUISIENNE - AS EXCELSIOR : 1 - 1 et 2 autres plus de 6 ans
STE LOUISIENNE / SENIORS - DE LA REUNION et 2 autres : résumés des matchs plus de 6 ans
STE LOUISIENNE / SENIORS - DE LA REUNION et 6 plus de 6 ans
U6 et 8 autres plus de 6 ans
bonnes fêtes plus de 6 ans
DIVISION 1P et 2 autres plus de 7 ans
le bonjour du morbihan plus de 7 ans
COUPE DE FRANCE: FC AVIRONS - USST : 0-2 et 2 autres plus de 7 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Joueur
  • 8 Supporters

Aucun sondage